Transformation digitale : la sécurité sur toute la ligne

Transformation digitale : la sécurité sur toute la ligne

« Réconcilier transformation digitale et sécurité des systèmes d’information » : c’est le thème de la table ronde qu’animera la société VMware AirWatch lors des assises de la sécurité 2016. Objectif : rappeler aux entrepreneurs que la transformation digitale n’est pas seulement une question technique, mais avant tout une problématique de conduite du changement et de stratégie numérique à mettre en place.

La transformation digitale bouscule aujourd’hui les entreprises d’avant l’ère numérique. Cette mutation, qui parfois inquiète, est pourtant inéluctable. Numériser son activité, quelle qu’elle soit, voilà ce que recouvre la transformation en question. Tous les secteurs d’activité, même non marchands, sont « touchés » par cette révolution. Chaque produit, chaque service, chaque activité doit exister numériquement, entre réseaux sociaux, sites d’avis de consommateurs, comparateurs, plateformes d’e-commerce… Mais plus encore, au-delà du produit ou du service que l’entreprise a à vendre, c’est son fonctionnement intrinsèque qui est remis en cause.« C’est une transformation à plusieurs niveaux : elle révolutionne la manière de travailler des entreprises, mais transforme aussi complètement les métiers », explique Thibaut Bellon, porte-parole de l’entreprise VMware AirWatch, spécialiste du sujet. C’est le cas par exemple des pilotes de ligne, qui peuvent désormais télécharger leurs plans de vol ou les plans des aéroports sur leurs tablettes professionnelles. « Beaucoup de personnes se trompent : la transformation digitale n’est pas uniquement liée à la technologie, à l’e-business ou au marketing digital. Cela engage toutes les divisions de l’entreprise et cela s’inscrit dans une démarche de transformation globale de son mode de fonctionnement », souligne Thibaut Bellon.

Après l’ère de l’informatique, voici l’ère du numérique. Certaines entreprises refusent encore le changement par crainte de l’inconnu. « C es entreprises vont devoir adopter la transformation digitale sous peine d’être laissées pour compte et de subir une perte préjudiciable de chiffre d’affaires », insiste Thibaut Bellon. Dans la majorité des entreprises réfractaires au changement, on sous-estime le risque économique lié à la non-transformation digitale.  

 

Des progrès sont encore à faire

Intimement liée à la transformation digitale, la question de la sécurité des données se pose. L’entreprise évolue aujourd’hui dans un environnement multicanal. Son système d'information devient perméable à la collaboration et à l'innovation. Mais également aux attaques. Cela peut aller de la déstabilisation (défiguration, divulgation de données et prise de contrôle) au rançongiciel et l’hameçonnage voire l’espionnage. Ces dernières années, la cybercriminalité s'est professionnalisée et largement démocratisée. Les logiciels malveillants se vendent même sur internet... Avec les développements du Cloud, mais aussi avec tout ce qui permet d'ouvrir les systèmes d'informations aux clients et partenaires des entreprises, les problématiques de sécurité se sont déportées hors des frontières physiques de l'entreprise. Ce qui représente un véritable défi pour les experts en sécurité des systèmes d'information. Les conséquences des attaques sont multiples. Dénis de service, défigurations, exfiltrations et divulgations de données, prises de contrôle d’un système informatique... Elles mettent en péril la crédibilité de l’organisation victime, et surtout son image.

Dans le domaine de la cybersécurité, il y a encore beaucoup de progrès à faire. Plusieurs études ont démontré que la sécurité est une attente forte des clients d’une entreprise lors qu’ils utilisent ses services et que 90 % des consommateurs sont prêts à abandonner une marque dès lors qu’ils constatent une défaillance. Pour les entrepreneurs, la sécurité est donc devenue indissociable de l'innovation. Et pourtant, selon une étude menée par le groupe américain Gartner, leader dans le monde du conseil en matière de technologies de l’information, « 60 % des entreprises numériques souffriront de défaillances du fait de leur incapacité à gérer le risque digital ». Ces résultats sont corroborés par ceux d’une étude menée en 2016 par VMware AirWatch, selon laquelle seulement 11 % des dirigeants français considèrent la cybersécurité comme une priorité. Et pourtant, le long terme, ça coûte plus cher aux entreprises de prendre le risque de ne pas se protéger plutôt que d’investir dans des solutions dont elles pensent ne pas forcément avoir besoin », explique Thibaut Bellon. Beaucoup d’entreprises n’ont pas mis en place de stratégie de transformation digitale, et n’ont pas équipé leurs employés de périphériques mobiles. Ainsi, plus de 15 % des salariés français utilisent leurs appareils personnels pour accéder à des données professionnelles, donc par des moyens non sécurisés par la direction de la sécurité des systèmes d’information (SSI) de l’entreprise. Ils créent ainsi eux-mêmes des failles de sécurité.

 

Peut-on refuser le changement ?

Nombreuses sont les entreprises qui opposent la menace sécuritaire à la migration des données stratégiques dans le Cloud, à l'image de l'institution militaire, pionnière dans le domaine de la SSI. Pourtant, des solutions existent pour réconcilier transformation digitale et sécurité des systèmes d'information. Il faut s’équiper de solutions de sécurisation mobile, mais pas seulement : c’est toute la chaîne de communication qu’il faut sécuriser, depuis le data center, le réseau, les serveurs jusqu’à la donnée stockée sur le terminal utilisateur. Il y aura toujours des failles de sécurité, mais il y a un écosystème de solutions qui, mises bout à bout, offre une sécurité sur toute la chaîne de communication »,explique Thibaut Bellon.

Nous sommes encore aux prémices des transformations digitales. Pour les entreprises, il est encore temps de faire de la veille, de comprendre quelles sont les technologies disponibles. Beaucoup de directeurs informatiques d’entreprises considèrent que tous les outils de sécurité nécessaires n’ont pas encore été mis en place pour pallier aux risques induits par ces nouvelles technologies de l’information. Une raison de plus de venir découvrir les solutions proposées par les professionnels du secteur aux assises de Monaco.

 

VMware, un géant du digital

Créée en 2003, la société AirWatch était spécialiste de la gestion des spots WiFi. En 2006, elle a pris le créneau de la gestion des terminaux en entreprise, jusqu’à devenir leader en solutions de mobilité entreprise. En 2014, AirWatch a été rachetée par VMware, leader historique des solutions de virtualisation. VMware AirWatch propose aujourd’hui un nouveau modèle de système d’information, plus audacieux, plus instantané et surtout plus sécurisé, qui va permettre aux clients d’innover extrêmement rapidement, en développant efficacement leurs applications et en les déployant automatiquement et surtout de manière plus sécurisée.

Les offres complémentaires AirWatch, VMware et NSX (micro-segmentation et sécurisation des réseaux) sont des outils pour bien sécuriser les systèmes d’information des entreprises tout en offrant la meilleure expérience utilisateur possible des terminaux mobiles dans un cadre professionnel.

Pour en savoir plus : href="http://www.vmware.com/">www.vmware.com/fr

 

Par Sabine Guillot – Illustrations : VMware.


PrécédentAccueilSuivantPartager