Changi, une première mondiale pour MorphoPass

Changi, une première mondiale pour MorphoPass

Le projet MorphoPass est né d'un constat simple : le processus de contrôle et de vérification des passagers aériens et de leurs bagages est aujourd'hui essentiellement basé sur des opérations manuelles engendrant de longues files d'attente pour les voyageurs. Par ailleurs, il ne garantit que partiellement le niveau de sûreté, et assure une moindre efficacité opérationnelle et économique. Des problématiques d'autant plus contraignantes que plus de 4 milliards de personnes se déplacent régulièrement en avion et que la hausse du trafic est en expansion de 5 % par an, soutenue notamment par les pays émergents. En parallèle se sont développées depuis les dernières années des compagnies aériennes low cost dont les exigences sont fondées sur la rapidité, l'efficacité et le coût, mais aussi sur une expérience passager qui doit être qualitative.

Le projet s'est donc concentré sur trois axes : la hausse du niveau de sûreté, l'efficacité opérationnelle et la simplicité favorisant le confort des passagers. Pour répondre à ces trois enjeux, Safran Identity & Security s'est appuyé sur son savoir-faire historique, la biométrie. Cette technologie présente plusieurs avantages déterminants dans le transport aérien : le dispositif est universel – il suffit au passager de se présenter face à une caméra sans connaissance particulière de la langue ou de la culture locale. Surtout, il est beaucoup plus sûr que les moyens de contrôle traditionnels. Difficile en effet de dégrader son visage entre l'enregistrement des bagages et l'embarquement, alors qu'un boarding pass ou un passeport peuvent être falsifiés. Lors des contrôles manuels, dans un cas sur cinq, l'identité est usurpée, l'agent se trompe dans l'identification ou le passeport est un faux. 

L'ambition stratégique comportait également un objectif précis : remporter un marché à l'horizon 2015. Au cours de l'année 2014, Safran Identity & Security  reçu la visite des représentants de l'aviation civile de Singapour et de l'aéroport de Changi, un interlocuteur de poids : hub de la compagnie Singapore Airlines, il est reconnu comme le meilleur aéroport du monde pour sa qualité de service. Changi a accueilli, selon le Conseil international des aéroports, plus de 51 millions de passagers en 2012. Il se place ainsi au 7e rang des aéroports les plus fréquentés en Asie et à la 15e place dans le monde avec ses trois terminaux. Le terminal 4, dédié aux compagnies à bas prix, aujourd'hui en phase de construction, se devra de respecter les mêmes engagements de qualité et de sûreté avec une capacité nominale de 16 millions de passagers annuels. C'est une grande victoire pour Safran Identity & Security et aussi une première mondiale avec un système global et évolutif. 

Concrètement, la solution MorphoPass qui équipera le terminal T4 de l'aéroport de Changi repose sur trois étapes.

Les équipes singapouriennes contribuent à la mise en oeuvre du système, qui doit être opérationnel au deuxième semestre 2017 et en mesure de gérer près de 30 000 passagers par jour. Leur rôle consiste également à appuyer le développement commercial de cette solution unique dans l'île-État. Dans ce domaine, MorphoPass a également franchi une nouvelle étape : les services d'immigration singapouriens ont en effet sollicité Safran Identity & Security pour le déploiement d'une solution similaire, mais destinée cette fois à l'arrivée des voyageurs.


PrécédentAccueilSuivantPartager