Thales équipera la Royal Navy

Thales équipera la Royal Navy

La Royal Navy disposera d’un nouveau système de surveillance pour les nouveaux hélicoptères Merlin

Thales a été retenu au Royaume-Uni dans le cadre du projet CROWSNEST pour fournir à la Royal Navy un nouveau système de surveillance et de contrôle aéroporté destiné à assurer la protection des forces interarmées et des porte-avions de classe Queen Elizabeth.

Au terme d’un appel d’offres industriel, Lockheed Martin, maître d’oeuvre du ministère de la Défense britannique pour le programme des hélicoptères Merlin, a retenu la nouvelle génération du radar Searchwater et du système de mission Cerberus de Thales. Les hélicoptères Merlin de la Royal Navy, qui seront adaptés en conséquence, disposeront ainsi de capacités de pointe en matière de surveillance et de contrôle aéroportés (ASaC1).

Les hélicoptères Merlin remplaceront à terme les Sea King Mark 7 équipés d’une version précédente des systèmes Searchwater et Cerberus. Les nouvelles capacités seront opérationnelles en 2018, date à laquelle les dernier Sea King équipés en ASaC ne seront plus en opérations.

« L’alliance des systèmes Searchwater et Cerberus s’est avérée extrêmement efficace, non seulement pour la protection des forces navales et la surveillance aérienne, mais aussi pour les forces de la coalition sur les théâtres d’opérations irakien et afghan. Les capacités de CROWSNEST s’appuient sur un système éprouvé pour répondre aux menaces que la Royal Navy devra affronter dans les années à venir. Grâce à de nouveaux modes radar et à des performances améliorées en matière de détection d’objectifs à faible signature, la Royal Navy bénéficiera de plateformes aériennes extrêmement performantes pour protéger les nouveaux porte-avions ainsi que l’ensemble de la flotte et les forces interarmées », déclare Victor Chavez, PDG de Thales au Royaume-Uni.

La solution de Thales permettra d’optimiser et de pérenniser les investissements déjà réalisés par le MoD en matière d’équipements et de formation grâce à la modernisation de capacités éprouvées sur divers théâtres militaires, en anticipant sur le calendrier des besoins opérationnels.

Les nouveaux systèmes de la Royal Navy bénéficieront ainsi de performances et d’un traitement des données améliorés, mais aussi de nouveaux modes pour le radar multi-mission, dont la puissance et les performances ont fait leurs preuves en opérations. Une interface homme-machine plus légère et intégrant des fonctionnalités pour la formation assureront la pérennité d’un système largement éprouvé et qui pourra équiper indifféremment des aéronefs à voilure tournante ou fixe.

Initialement destinés à la protection des forces navales, le radar multimode et les capteurs associés sont de précieux atouts pour garantir une surveillance efficace, avec des capacités de détection et de poursuite d’objectifs multiples, sur terre, en mer et dans l’espace aérien. Les flottes déjà équipées font référence en matière de protection, notamment lors d’opérations de lutte contre la piraterie dans l’Océan indien, de missions conduites en Irak en 2003, et en Afghanistan entre 2009 et 2014. Le système a également permis de mener des missions de surveillance aériennes critiques lors des Jeux Olympiques de Londres, en 2012.


PrécédentAccueilSuivantPartager