Installation du Conseil pour les drones civils

Installation du Conseil pour les drones civils

Avec l’appui de la Direction générale des entreprises (DGE), le Conseil pour les drones civils devient une instance de choix pour structurer la filière.

La première réunion plénière du Conseil pour les drones civils s’est tenue le 4 juin 2015 sous la présidence de Patrick Gandil, directeur général de l’aviation civile. Cette réunion a été l’occasion de faire un point d’avancement des travaux engagés dans le cadre de la première phase de la Nouvelle France industrielle avec l’ensemble des acteurs de la filière française : fédération professionnelle des drones civils, groupement des industries françaises de l’aéronautique et du spatial, groupes aéronautiques, grands gestionnaires de réseaux, coopératives agricoles, monde académique, pôles de compétitivité et administrations concernées.

La communauté française du drone civil a adopté à cette occasion un plan d’actions articulé autour de trois thématiques. Tout d'abord, la réglementation et les usages pour définir collectivement les évolutions réglementaires nécessaires au développement raisonné de l’usage des drones. Ensuite les technologies et la sécurité pour élaborer une feuille de route permettant d’identifier les technologies les plus prometteuses et de coordonner les efforts de recherche pour les développer. Enfin, le soutien et la promotion de la filière pour faciliter le développement des acteurs de la filière. Dans chacun de ces domaines, il s'agit, par une approche pragmatique, de coordonner les efforts de chacun pour accompagner la multiplication des usages professionnels des drones civils et le développement d'une offre française de technologies et de services innovants.

Avec l’appui de la Direction générale des entreprises (DGE), le Conseil pour les drones civils veillera à l’articulation de son plan d’actions avec les solutions ''Transports de demain'', ''Objets intelligents'' et ''Confiance numérique'' de la seconde phase de la Nouvelle France industrielle, en particulier s’agissant des projets technologiques issus de sa feuille de route technologique. La France compte aujourd'hui plus d'un millier d'acteurs dans le domaine des drones civils. L'activité associée à cette filière naissante représente d'ores et déjà plusieurs centaine de millions d'euros par an. Le développement rapide de cette filière est le fruit de la conjonction en France d'une réglementation équilibrée, d'un tissu de PME particulièrement innovant, d'une longue tradition aéronautique et d'utilisateurs visionnaires dans la sécurité, la sûreté, l'agriculture et la gestion des réseaux.

« L'implication de tous les acteurs dans le Conseil pour les drones civils est un élément puissant de structuration de la filière et devrait permettre à la France de conserver une longueur d'avance », estime Stéphane Morelli, président de la Fédération professionnelle du drone civil.


PrécédentAccueilSuivantPartager