Renault Trucks Defense / Panhard étudie la prolongation des VBL et VB2L

Renault Trucks Defense / Panhard étudie la prolongation des VBL et VB2L

Le VBL, qui a servi dans toutes les opérations extérieures de l’armée française, doit subir une remise à niveau de sa motorisation.

La Direction Générale de l’Armement (DGA) a notifié à RENAULT TRUCKS Defense / Panhard l’étude de la prolongation du Véhicule Blindé Léger (VBL), avec des performances consolidées, en vue de son maintien dans les forces armées pour les quinze prochaines années.

Faisant porter son effort sur la mobilité, la DGA avait confié à RENAULT TRUCKS Defense / Panhard une première étude de faisabilité portant sur une solution de remise à niveau du VBL incluant le moteur, la boîte de vitesses, la suspension et le freinage.

Un premier démonstrateur a été livré à l'armée de Terre en décembre 2014 pour une évaluation qui a débouché sur l'étude de prolongation qui vient d'être notifiée. Trois autres véhicules seront livrés fin 2015 pour une expérimentation dans les forces début 2016.

L’usine Panhard de Marolles-en-Hurepoix (91), constructeur originel du VBL, est chargée de préparer la livraison des véhicules de présérie.

Le VBL a été produit à plus de 2300 exemplaires, dont 1600 pour l’armée de Terre française.


PrécédentAccueilSuivantPartager