Le nouveau fusil d’assaut F90 entre en service dans l’armée australienne

Le nouveau fusil d’assaut F90 entre en service dans l’armée australienne

Le fusil d’assaut F90 développé par Thales va prochainement entrer en service dans l’Australian Defence Force.

Le ministère de la Défense australien a signé un contrat de 100 millions de dollars australiens avec Thales pour la production de nouveaux fusils d’assaut, de lance-grenades, de pièces de rechange et de divers équipements auxiliaires, qui seront produits sur le site Thales de Lithgow, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

Le F90 est une arme légère et polyvalente qui répond aux plus hautes exigences de performance et de fiabilité des théâtres d’opérations actuels. Lors des essais, les soldats s’en sont montrés très satisfaits.

Kevin Wall, directeur de l’activité Armements de Thales en Australie, explique : « Nos soldats méritent le meilleur équipement possible, et le F90 offre toutes les garanties à cet égard. A partir du fusil Austeyr, nous sommes parvenus à optimiser les capacités de la nouvelle arme de la manière la plus efficace et la plus économique qui soit. Pour ce faire, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les services de la Défense et les responsables de l’armée de terre pour concevoir, tester et fabriquer une arme de haut niveau, qui sera remise aux troupes dès que possible. Le F90 est le résultat de plus d’un siècle d’expertise dans les technologies et la fabrication de systèmes d’armes, et c’est donc le chapitre le plus récent dans la contribution de Lithgow Arms aux opérations militaires du pays. »

Au sein de l’Australian Defence Force (ADF), ce fusil d’assaut sera désigné par l’appellation Enhanced F88 (EF88), marquant ainsi des améliorations significatives par rapport à l’Austeyr F88 original.

La nouvelle arme sera déclinée en deux versions – une version standard avec canon de 20 pouces, et une carabine avec canon de 16 pouces. Les livraisons à ADF vont commencer dans les semaines à venir et s’échelonneront sur une période de six ans.

Thales explore actuellement des opportunités à l’export pour le F90, tout en développant de nouvelles améliorations, notamment en termes d’alimentation centralisée, ce qui constituera un élément clé pour la pérennité de cette arme.


PrécédentAccueilSuivantPartager