De l'importance d'identifier ses données sensibles

De l'importance d'identifier ses données sensibles

Par Jean-François Pruvot, Regional Director France chez CyberArk

Une récente étude conduite par le Ponemon Institute révèle que 64% des professionnels de l'IT déclarent que leur principal défi en matière de sécurité est de ne pas savoir où se trouvent les données sensibles de leur organisation sur site et dans le cloud. Ils estiment en effet que cette tâche est d'autant plus difficile qu'ils ne sont pas non plus en mesure de déterminer si ces données sont vulnérables à une attaque ou une faille de sécurité.

La gestion et la sécurisation efficaces des données sensibles passent par la mise en place de comptes administratifs ou individuels privilégiés pour surveiller et contrôler les accès - quel que soit l'emplacement des données. En effet, les organisations possèdent en moyenne trois à quatre fois plus de comptes à hauts pouvoirs que d'utilisateurs, ce qui rend les comptes à privilèges plus compliqués à gérer et à identifier. Ces derniers sont souvent utilisés par des cyber attaquants pour gagner l'accès au réseau d'une organisation et attaquer insidieusement le cœur de l'entreprise en visant les données et systèmes sensibles. Les hackers se déplacent latéralement à l'intérieur de l'entreprise tout en élevant les privilèges leur donnant accès à l'ensemble du réseau, et peuvent rester virtuellement non détectés pendant de très longues périodes.

Par conséquent, si la majorité des équipes IT ne parviennent pas à tracer les mouvements de leurs données, et n'ont pas non plus suffisamment de visibilité sur les comptes administrateurs permettant d'y accéder, il est indispensable de mettre en place les outils nécessaires pour identifier rapidement les personnes ou machines qui accèdent aux données sensibles - et l'utilisation qui en est faite - pour protéger et renforcer l'efficacité des stratégies de sécurité.

Jean-François Pruvot, commente : « Le fait que 64% des professionnels de l'IT ne pensent pas être capables d'identifier l'emplacement des données sensibles de leur organisation démontre des faiblesses dans les systèmes de protection. Un tel constat confirme la nécessité de sensibiliser les organisations sur le renforcement des mesures de contrôle pour sécuriser l'accès aux données et adhérer à des politiques de sécurité strictes. Avant d'envisager le déploiement de solutions de sécurité, il est essentiel de mettre en place une stratégie dédiée à la gestion de ces données - et en particulier des solutions permettant de mieux gérer, surveiller et contrôler les accès. Que ce soit sur site ou dans le cloud, les entreprises doivent savoir ce qu'elles sécurisent à tout moment et quelles que soient les actions en cours sur les infrastructures afin de protéger ce que de potentiels hackers peuvent dérober.

Un programme stratégique de sécurisation des comptes à privilèges commence par l'identification de l'emplacement des comptes à hauts pouvoirs et identifiants associés. Sont inclus les comptes administrateurs des machines et postes de travail de l'entreprise, ainsi que les identifiants qui permettent la communication entre applications et entre machines. Les organisations doivent mettre en place les fondements de base de la sécurité incluant des patchs, la mise à jour régulière des systèmes et la rotation fréquente des mots de passe. Sans une vigilance accrue de leur gestion, une personne extérieure, ou un employé n'étant pas censé intervenir sur ces comptes dans le cadre de ses fonctions, pourrait accéder aux données de l'entreprise et en compromettre la sécurité de manière accidentelle ou malveillante.

Ainsi, afin de réduire au maximum les risques de vol ou de pertes de données, l'identification et la cartographie des données est indispensable pour élaborer une stratégie de sécurité parfaitement adaptée aux contraintes de sécurité liées à l'accès au réseau des organisations, et particulièrement dans les environnements virtualisés. Par conséquent, de même qu'on règle son rétroviseur et qu'on attache sa ceinture avant de prendre le volant, les organisations doivent avoir une visibilité complète de leurs données, de leur emplacement et contrôler qui accède aux informations où et quand, afin de les sécuriser de la manière la plus adaptée ; elles peuvent ainsi se prémunir contre les attaques et les infiltrations insidieuses dans leurs systèmes, que les données soient stockées sur site ou dans le cloud. »


PrécédentAccueilSuivantPartager