Aadhaar : une identité pour tous

 Aadhaar : une identité pour tous

En attribuant à chaque résident indien un numéro d'identification unique à douze chiffres, sécurisé par ses données biométriques, (empreintes digitales, iris, visage…), le programme Aadhaar octroie à tous les citoyens le droit fondamental d'être reconnu et de bénéficier de nombreux services : aides sociales, soins médicaux, ouverture d'un compte bancaire, etc. Safran est un des acteurs majeurs de ce programme.

Un recensement multibiométrique
Après lui, c'est mon tour… Encore dix minutes d'attente, et je pourrai enfin mener à bien mes projets.
Kushal ne peut s'empêcher de sourire. Ce jeune étudiant de 21 ans s'est rendu tôt ce matin au centre d'enregistrement de son quartier, à Delhi. Il n'a pas hésité quand il a été informé du lancement du programme Aadhaar.

Kushal, c'est à toi !
L'agent de l'UIDAI (Unique Identification Authority of India) note ses nom, âge, et adresse.
Puis il enregistre ses iris grâce à Morpho IAD. Cela, en une seconde seulement
Le jeune homme pose ensuite chacune de ses mains sur le capteur du MorphoTop, un terminal de capture optique des empreintes digitales.
Enfin, son visage est pris en photo.

Aadhaar est le plus vaste programme de recensement biométrique au monde. Chaque jour, un million d'Indiens de plus de 15 ans s'enregistrent volontairement.



Une puissance de calcul inédite
Les données biométriques de Kushal sont envoyées à la base de données centrale de l'UIDAI. Elles y seront dé-dupliquées pour vérifier qu'il n'a pas déjà été enregistré.
Concrètement, elles seront comparées à toutes les données biométriques (iris et empreintes digitales) déjà entrées : un vrai défi en termes de ressources de calcul.
Le système créera ensuite le numéro d'identification associé aux données biométriques de Kushal, et l'enverra à l'administration qui l'attribuera au jeune étudiant. Dès qu'il en aura besoin, son identité sera confirmée grâce à un capteur biométrique.

 


900 millions de numéros Aadhaar produits (octobre 2015)
1,2 milliard de personnes enrôlées d'ici 2017
Soit : 17 % de la population mondiale



Un compte bancaire pour accomplir ses rêves
Deux semaines plus tard, Kushal reçoit son numéro d'identité sous forme de lettre-carte.
Avec ce sésame, il va pouvoir ouvrir un compte en banque : alors que cette démarche était jusqu'ici très compliquée, elle devient un jeu d'enfant avec le numéro Aadhaar.
L'Etat pourra lui verser directement ses prestations de santé et ses allocations sociales. Kushal va aussi pouvoir épargner en toute sécurité afin de poursuivre ses études, et peut-être contracter un prêt…
A plus longue échéance, si son projet se déroule bien, Kushal envisage un séjour à l'étranger grâce au passeport qu'il pourra obtenir… en passant simplement son doigt sur un lecteur d'empreintes.


PrécédentAccueilSuivantPartager