Sécurité électronique, détection d’intrusion : un mur d’image automatise primé

Sécurité électronique, détection d’intrusion : un mur d’image automatise primé

Une innovation remarquable dans le domaine de la sécurité, associant la technologie et la surveillance humaine. 
 
 
La société Komanche a remporté les SECURITY MEETING AWARDS dans la catégorie « Mix and Match » pour son mur d’image automatisé : « Active Wall ». Ce prix a été remis à Komanche à l’occasion de la 1ère édition des rencontres professionnelles SECURITY MEETING, qui ont eu lieu à Cannes les 22-23 et 24 mars. Il récompense une innovation remarquable dans le domaine de la sécurité, associant la technologie et la surveillance humaine. 
 
En Septembre dernier, Komanche avait également remporté les « Trophées de la Sécurité » pour sa solution de vidéoprotection intelligente VisioMind®. 
 
« Active Wall » : une innovation technologique qui optimise le travail des agents de surveillance PC Sécurité et des télé-surveilleurs 
Active Wall apporte une avancée réelle dans l’univers de la sécurité et de la télésurveillance, en focalisant en priorité l’attention des télé-surveilleurs sur des événements jugés suspects. 
En effet, de manière générale, les agents de surveillance présents dans un PC Sécurité disposent de multiples écrans de contrôle où figurent plusieurs vues reliées à autant de caméras. Les agents de sécurité doivent donc concentrer simultanément leur attention sur plusieurs dizaines de caméras. Grâce à la solution « Active Wall », la technologie permet de prioriser la remontée des images suspectes, facilitant ainsi le travail des agents. 


Comment ça marche ?
Lorsque la caméra détecte un mouvement anormal dans une zone (dépassement d’une ligne d’intrusion), l’image captée par la caméra s’affiche automatiquement en plein écran sur le moniteur de contrôle, et génère un buzz sonore d’alerte. Cette solution permet d’optimiser la surveillance humaine, en focalisant l’attention des agents sur les événements jugés prioritaires par le système de sécurité électronique.
En complément, dès que la caméra fixe détecte un mouvement d’intrusion, un dôme PTZ* focalise automatiquement sur l’anomalie et déclenche une vue zoomée de la zone sur un second écran de surveillance. L’agent de sécurité peut ainsi piloter automatiquement le dôme PTZ via un « remote ».
Les écrans permettent de visualiser 4 caméras native en 1920*1080 (Full HD) sans aucune décompression et sans aucune perte de données.

 *PTZ : Pan-Tilt-Zoom - C’est-à-dire des caméras pilotables, horizontalement et verticalement et équipées d’un zoom.

Cette technologie apporte aussi plus de confort de travail pour les agents de surveillance, installés dans les PC Sécurité : « Cette solution ne remplace en aucun cas la surveillance humaine, qui reste indispensable. Elle permet d’optimiser le travail des agents et d’éviter la fatigue liée au visionnage prolongé de multiples écrans de contrôle. » explique Xavier Fery, dirigeant de la société Komanche.
Une technologie issue du cinéma numérique, qui a nécessité plus de deux ans de R&D 

« Active Wall » a été développé en partenariat avec la société H.265, spécialisée dans les technologies liées à l’industrie du broadcast, qui possède aussi une expertise éprouvée dans la télévision et le cinéma numérique. Le cœur du système a nécessité 2 ans de Recherche & Développement et l’expertise de 18 ingénieurs informatiques avant son lancement dans l’univers du cinéma numérique. Cette première version ne comportant qu’un seul flux vidéo, la technologie a ensuite été adaptée pour le marché de la sécurité, afin de proposer 4 flux vidéo en temps réel sur le contrôleur. Cette adaptation a nécessité 6 mois de développement supplémentaires et l’expertise de 10 nouveaux ingénieurs.

« La performance de la solution Active Wall est liée à son origine, empruntée à l’industrie de la télévision et du cinéma numérique. La télévision numérique, c’est la culture du zéro défaut et du zéro coupure à l’antenne. Notre innovation est donc d’avoir adapté les exigences de la télévision numérique aux activités de la sécurité afin d’apporter au marché une qualité d’image et une fiabilité optimales » explique Xavier Fery.
 
Caméras SLL et système lecture de plaques d’immatriculation : deux autres innovations signées Komanche
A l’occasion du SECURITY MEETING, Komanche a également présenté deux innovations majeures dans le domaine de la sécurité et de la protection périmétrique :

Une caméra SLL (Super Slow Light) : des images en couleur pour la captation de nuit

Cette solution innovante permet de capter et d’enregistrer des images en couleur pendant la nuit. Intégrant une ligne de calcul issue du monde de la télévision, la caméra SLL permet d’obtenir une qualité d’image exceptionnelle, dans un environnement à très faible luminosité (à partir de 1 lux de lumière, soit l’équivalent de la luminosité pendant la pleine lune).
Grâce à son réducteur de bruit propriétaire, associé aux calculateurs dédiés, la caméra SLL permet d’exploiter tous les détails de l’image, de jour comme de nuit. Ces technologies offrent une fluidité d’image exceptionnelle : la caméra permet de disposer de 25 images par seconde (alors que les caméras présentes sur le marché proposent généralement 15 images par seconde).     

Une caméra pour la lecture de plaques d’immatriculation par alternance de luminosité  

Cette nouvelle caméra ultra performante est spécifiquement adaptée pour la lecture des plaques d’immatriculation. Elle permet de capter des images sur une portée allant de 1 à 80 mètres, de jour comme de nuit, avec un rendu d’image en couleur. 
Grâce à des diodes lumineuses plein jour et à un variateur automatique, cette caméra permet de suivre un véhicule en mouvement, en adaptant automatiquement la prise de vue selon la position du véhicule et de ses phares. La puissance lumineuse de la caméra annule l’effet des phares des véhicules, permettant ainsi de visualiser distinctement la plaque d’immatriculation. 
Une fois l’image captée, le télé-surveilleur reçoit par e-mail la photo du véhicule, de la plaque d’immatriculation ainsi que l’heure de passage du véhicule suspecté. 

PrécédentAccueilSuivantPartager