Solutions d'avenir pour les radiocommunications sécurisées

Solutions d'avenir pour les radiocommunications sécurisées

Dès 2013, dans le cadre des 34 plans de la nouvelle France industrielle, la souveraineté des télécoms est identifiée comme une priorité. Les axes critiques du plan de souveraineté télécoms contiennent en particulier le développement de réseaux de communication haut débit sécurisés destinés aux forces de sécurité et aux opérateurs d’importance vitale, la préparation de l’ultra-haut débit mobile (5G) et la sécurisation des infrastructures de télécommunication critiques.

 

Répondre aux futurs besoins de communications pour les forces de sécurité

Les organisations de sécurité publique et les entreprises opérant dans les secteurs de la sécurité, de la défense, des transports, de l’industrie et des services publics exigent des systèmes de communication toujours plus performants. En plus des services de voix et de données bas débit comme la géolocalisation qui sont essentiels pour le succès de leurs missions, elles ont pour vision de développer de nouvelles applications exigeantes en débit pour améliorer leur efficacité et la sécurité de leurs intervenants. La valeur ajoutée de ces applications est de compléter avec de nouvelles informations la compréhension de la situation par les intervenants. Pour cela un échange plus intense de données, en particulier de nature visuelle, est nécessaire.

 

Répondre à ces nouveaux besoins tout en maintenant les exigences et performances actuelles ne peut se faire aujourd’hui que par des solutions hybrides bande étroite/large bande. Pour cela, des stratégies ont été mises en place notamment en Suisse, en Espagne et en France. Elles consistent, d’une part, à maintenir en condition opérationnelle leurs réseaux PMR bande étroite Tetrapol jusqu’à l’horizon 2030. D’autre part, elles s’appuient sur les réseaux mobiles commerciaux haut-débit disponibles, seuls à même de satisfaire aujourd’hui les besoins potentiellement gourmands en bande passante des nouvelles applications, en attendant les allocations et la disponibilité de fréquences nécessaires à des réseaux large bande dédiés. Il faut cependant « durcir » ces derniers en termes de disponibilité, de capacité et de sécurité par des solutions appropriées qui soient intégrées avec les solutions bande étroite existantes.  

« Fort de notre expérience de plus de 25 années dans les réseaux sécurisés de communication PMR, notre objectif est d’être leader dans l’élaboration de solutions de communications hybrides à même de fournir à nos clients, gouvernementaux et autres, les services de communication large bande aux standards de résilience, de qualité de service et de sécurité exigés. Les technologies Tetrapol et Tetra ont démontré leur adéquation aux besoins de nos clients. Notre connaissance de ces besoins est un atout évident tant pour l’évolution des réseaux PMR existants que pour l’intégration des technologies à large bande» souligne Olivier Koczan, Président de l’entité Airbus DS Secure Land Communications (SLC). « Nous développons actuellement des solutions hybrides conformes aux normes 3GPP »

 

Stimulation de l’écosystème français des communications critiques

Une feuille de route reflétant les premiers besoins d'avenir du Ministère de l'Intérieur et des opérateurs d'importance vitale a ainsi vu le jour en 2013. De cette feuille de route est né le projet LTE4PMR (Long Term Evolution for Professional Mobile Radio), piloté par Airbus DS SLC.

 

D’une durée de 27 mois, le projet vise donc à stimuler l’écosystème français des communications critiques. Il est partiellement financé par les autorités françaises, à travers la Banque Publique d’Investissement (BPI) et les Programmes d’Investissement d’Avenir. Les industriels ont également investi plusieurs millions d'euros sur fond propre en R&D depuis 2013 pour faire aboutir ce projet d'avenir.

 

En ce début 2016, l'industriel a ainsi créé un consortium de R&D en France avec des entreprises du secteur des télécommunications ainsi que des universités expérimentées dans le domaine de la technologie LTE dans le but de développer une solution large bande répondant aux exigences des organisations de sécurité publique, des opérateurs d’importance vitale, des transports, de l’industrie et des services publics.

 

Le projet LTE4PMR va contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des produits et fonctions spécifiques aux besoins des utilisateurs. « Les opérateurs sur le terrain ont besoin de communications de groupe, de communications sécurisées, de systèmes intelligents capables de sélectionner le réseau optimal et d'équipements adaptés à leurs usages » explique Eric Davalo, Directeur Stratégie, R&D et Portefeuille de SLC.

 

Six mois, c'est donc le temps dont dispose le consortium pour présenter le premier système pilote aux autorités françaises, attendu à l'été 2016. Les porteurs du projet ont, depuis plusieurs mois, organisé les travaux de R&D nécessaires pour permettre cette première étape. « Le démonstrateur mis en place au sein du Comité de la Filière Industrielle de Sécurité (CoFIS) et du Conseil des Industriels de la Confiance et de la Sécurité (CICS) est un élément essentiel. Il est par ailleurs l'un des démonstrateurs les plus avancés aujourd'hui. Il concentre les besoins clés exprimés par les utilisateurs. » précise Eric Davalo. Cette étape doit permettre de présenter les premiers scénarios au cœur d'une démonstration de vidéo mobile dans un environnement véhiculaire et piéton.

 

L’étape suivante est fixée fin 2017, où les utilisateurs opérationnels pourront jouer un scénario grandeur nature, à proximité d'une gare ou d'une station de métro. « Les étapes sont rapprochées afin d'être plus itératives. Nous pouvons ainsi améliorer, corriger, modifier pas-à-pas nos solutions en rapport avec les indications fournies par les opérateurs. » ajoute Eric Davalo, « C'est un point essentiel qui nous permet de gagner en efficience. ». 

 

La solution LTE4PMR proposera des fonctions classiques de PMR, comme les communications de groupe orientées voix - Mission Critical Push-to-Talk (MCPTT) - ainsi que les communications de groupe orientées données (MCData) et vidéos (MCVideo). Le projet créera également les briques technologiques, plus précisément les stations de base, le cœur de réseau et le chipset du terminal, permettant le déploiement de réseaux mobiles de communication sécurisée large bande dans diverses bandes de fréquence. « Le débat sur les bandes de fréquence est aujourd'hui dépassé. Toutes les technologies testées et présentées pour l'avenir des télécommunications sécurisées doivent être et sont indépendantes des bandes de fréquence. Ainsi le 700 et 400 Mhz sont tout à fait complémentaires » souligne Eric Davalo.

 

Standardisation des communications critiques large bande

Le but du consortium est de créer une solution basée sur la technologie LTE qui soit cohérente avec les travaux du 3GPP, mais également de bâtir une coopération entre organismes de standardisation en télécommunications, visant à établir la norme des communications critiques large bande. « Il est fondamental pour nous d'être la cheville ouvrière de la standardisation » argumente Olivier Koczan et de poursuivre « le projet LTE4PMR contribuera également à l'accélération des travaux de normalisation. »

 

Mais pour l'heure, le tout LTE n'est pas envisageable pour bien des raisons. Certaines fonctionnalités, comme la communication en mode direct (d’un terminal à un autre terminal en l’absence de réseau d’infrastructure), n'ont pas encore de briques technologiques pour adresser les besoins des utilisateurs, notamment pour les sapeurs-pompiers. Les recherches devront encore se poursuivre, vraisemblablement sur plusieurs années. 

 

L'hybride : combiner efficacement les solutions les plus adaptées

Les solutions hybrides représentent une solution optimale et intégrée pour utiliser le moyen de communication le mieux adapté opérationnellement et économiquement à tout instant. Elles permettent d’intégrer en termes de sécurité, de gestion et de services les réseaux PMR basés sur les technologies Tetra et Tetrapol avec les solutions de communication haut débit dédiées ou basées sur des réseaux commerciaux.

 

La première version de solution hybride mise en œuvre par Secure Land Communications permet d’une part d’intégrer une solution PMR bande étroite avec des services de données à large bande basées sur des réseaux commerciaux mais améliorés en termes de disponibilité, capacité et sécurité, et d’autre part d’intégrer des utilisateurs de services mobiles haut-débit dans des communications de groupe Tetra. Les premières solutions de ce genre sont déjà opérationnelles entre autres en Finlande. 

« Notre solution Tactilon Suite est utilisée pour la gestion des utilisateurs du réseau Tetra dans plusieurs pays dont l’Allemagne et la Finlande. Elle permet également de gérer des abonnés qui sont en réalité connectés à des réseaux LTE commerciaux, mais vus comme des utilisateurs PMR standards et donc de les intégrer de manière transparente dans la gestion des utilisateurs. »

 

La nouvelle application Tactilon Suite TSA d’Airbus Defence and Space destinée aux réseaux hybrides fournit aux utilisateurs de smartphones standards (ou autres appareils intelligents) les fonctionnalités Tetra, dont entre autre la prise d’alternat. Cette solution permet une intégration complète et de bout-en-bout des utilisateurs de smartphones au sein des communications de groupe Tetra : « Nous sommes aujourd'hui les seuls sur le marché à proposer une technologie totalement intégrée, c'est à dire, qui étend la technologie Tetra jusqu’aux smartphones. Nous n'utilisons pas de passerelles, contrairement à ce que l’on peut souvent voir sur le marché. Cela représente en matière de sécurisation, de qualité, de richesse de service et de facilité de mise-en-ouvre un avantage considérable, voire déterminant pour nos clients » explique Eric Davalo.

 

« Le projet LTE4PMR en France, comme certaines initiatives innovantes dans d’autres pays, est une étape sur le chemin d’une solution LTE de communication critique large bande, une étape judicieuse qui nous permettra de conserver notre leadership sur ce marché. » ajoute Olivier Koczan.

 

Les futures solutions destinées aux utilisateurs PMR devront fournir les meilleurs moyens de communication à des coûts optimisés pour chaque utilisateur, chaque application et chaque situation. Elles donneront aux forces de sécurité de nouveaux outils efficaces qu’elles appellent de leurs vœux pour lutter contre toutes les formes de menaces.


PrécédentAccueilSuivantPartager